Sommet des start-up Corée-France à Paris

Le ministère des PME et des entreprises en démarrage a annoncé le 16 octobre qu’il organisait à Paris le Sommet des entreprises France-Corée 2018 à l’occasion de la visite du président Moon Jae-in en France.

L’événement avait pour but d’aider les startups coréennes à pénétrer le marché français et à créer des réseaux. Y ont participé des organisations apparentées, dont l’Agence pour les petites et moyennes entreprises, l’Institut coréen du développement des entreprises et du développement de l’entreprise, et KOTRA.

Lors de l’événement, les start-ups coréennes et françaises ont signé quatre accords de coopération pour soutenir les startups des deux pays.

Au cours de l’événement, une conférence sur la croissance innovante a été organisée pour présenter les politiques de soutien des deux pays aux entreprises en démarrage et les meilleures pratiques. En outre, une réunion de consultation individuelle a eu lieu avec le capital-risque français, les investisseurs providentiels et les acheteurs. Une soirée de réseautage appelée Korea Startup Night a également été organisée pour promouvoir l’amitié entre les startups et les responsables coréens et français.

Les responsables des deux pays ont partagé les politiques de soutien aux entreprises en démarrage et ont exploré des stratégies de croissance plus efficaces.

Selon le ministère, les entreprises coréennes introduites lors de la session sur les relations avec les investisseurs (RI) ont beaucoup retenu l’attention des participants français. Au total, 35 sociétés coréennes ont été créées au cours de la RI. Ils ont été sélectionnés parmi 112 entreprises souhaitant entrer en France. Parmi elles, 12 sociétés ont attiré l’attention de sociétés françaises de capital-risque et ont discuté d’investissements. Du côté français, sept sociétés ont dévoilé leurs stratégies de localisation lors de la session IR. Ils ont été sélectionnés parmi 24 sociétés souhaitant entrer en Corée.

« La France est le pays où les investissements en capital-risque sont les plus développés d’Europe », a déclaré Seok Jong-hoon, responsable du bureau du Venture Startup Innovation au ministère. « Nous devons développer les échanges et la coopération entre les deux pays. »

abelliot Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *